Le travail que réalise SPANA et son investissement pour aider ces familles démunies, m'a motivé à prolonger mon stage avec eux. Pendant ces deux autres semaines, j'ai pu mieux réaliser le réel enjeu de leur travail. Ce n'est pas simplement d'aider les animaux, mais c'est dans une véritable lutte contre la pauvreté et la misère humaine que SPANA s'est engagée.

Pour de nombreuses familles démunies, l'âne représente leur seul richesse, et leur seul moyen de gagner un peu d'argent. Il va permettre le ramassage des ordures, dans le cadre des GIE, ou de ramener le bois qui a été coupé en brousse. Les gens vont aussi s'en servir pour leurs déplacements...

Quand on s'éloigne de la ville et qu'on visite un peu les villages, on comprend bien leur rôle essentiel et vital dans la vie de tous les jours.

C'est l'animal qui fourni le meilleur rendement à ses propriétaires : il coûte environ 150 euros à l'achat, environ 1 euros par jour pour le nourrir, et rapporte entre 4 et 6 euros par jour. Cela permet à une famille de se nourrir et de vivre.

Ces gens sont en général trop pauvres pour pouvoir soigner leur animal. S'il est malade, il est difficile pour eux de le mettre au repos, car c'est le seul revenu de la famille. S'il vient à mourir, la famille retombe dans la misère, car si elle ne peut pas faire de crédit, elle n'a pas les moyens de racheter d'âne.

SPANA, en dispensant des soins vétérinaires et en informant et éduquant les propriétaires d'âne fait vraiment une différence dans la vie de ces gens.

Mes trois semaines avec eux ont été très enrichissantes et formatrices. J'ai pu voir des cas intéressants, notamment de coliques :

Voici un exemple de colique, que nous avons traité avec l'équipe :

C'était un âne qui ne passait plus de crottins, qui était très dilaté par de l'air. Il n'avait pas de bruit digestif, sauf dans le cadran inférieur gauche. Sa fréquence respiratoire était très rapide, et sa fréquence cardiaque dans les limites usuelles. Sa température était dans les valeurs usuelles.

A la palpation transrectale, des crottins très durs et volumineux bloquaient le passage. Après des manipulations, nous avons réussi à sortir ces crottins, qui contenaient de nombreux morceaux de sachets plastiques. Nous lui avons administré de l'ornipural (25cc), du prifinial (8cc) et de la calmagine (10cc). Ces deux derniers produits sont des antispasmodiques, l'un à action lente et l'autre à action forte et rapide. Nous lui avons également administré de l'huile végétale en intra rectale et par voie naso-œsophagienne.

Ci dessous : administration de l'huile végétale.

IMGP6903  IMGP6905

Nous sommes repassés voir cet âne deux jours après avec le Dr Doumbia. Les bruits digestifs n'étaient toujours pas présents dans tous les cadrans, mais le transit avait repris, et l'âne passait des crottins. Nous lui avons réadministré le même traitement (sans l'huile), et cet âne s'en est sorti.

Ci dessous, palpation transrectale pour vérifier le transit, et administration des traitements.IMGP6933

IMGP6935

Quand le propriétaire nous a vu revenir pour voir son âne le surlendemain, il avait un grand sourire, et beaucoup de bonheur dans les yeux. Il était vraiment soulagé que son âne aille mieux, et qu'il soit en bonne voie de guérison. C'était très gratifiant de voir tout ce qu'on lui avait apporté, et cela donne vraiment tout son sens au travail que fait SPANA.

Les cas de coliques par obstruction son fréquents. Ici les animaux sont souvent sur des tas d'ordures, et mangent les sachets plastiques. C'est le cas aussi pour les bovins.

IMGP6863  IMGP6923  IMGP6929

J'ai assisté à une ruminotomie faite par le Dr Doumbia sur un bovin. J'ai été surprise par la quantité de sachets qu'il a sorti du rumen !

IMGP7035  IMGP7043

Pour les ânes présentant une colique d'obstruction, la chirurgie n'est en général pas réalisée. Les animaux sont souvent déjà trop faibles pour supporter l'intervention. Si l'obstruction est présente depuis un certain temps, il y aura déjà ischémie et nécrose d'une partie du tube digestif, rendant le pronostic très sombre. (il faudrait faire une entérectomie en plus).

Les propriétaires d'âne, même s'ils ne sont pas toujours très tendres avec leur animal, sont toujours très fiers d'eux. En allant sur un dépôt d'ordure, les charretiers ont vu mon appareil photo, et ont tous voulu être pris en photo avec leur âne. Voici donc leurs portraits :

IMGP6761  IMGP6762

IMGP6919  IMGP6763  IMGP6927  IMGP6925

Pendant ces deux semaines j'ai aussi eu l'occasion d'assister à la formation d'un groupe d'enseignants (en biologie, niveau collège) sur le bien être animal. Le but de cette formation est de leur donner les bases pour apprendre à leurs élèves les notions de bien être animal, et ainsi essayer de faire changer un peu les mentalités.

IMGP6966  IMGP6971

J'ai beaucoup aimé travailler avec SPANA Mali. L'équipe est très sympa, et leur travail très intéressant.

Si cette association vous intéresse, vous pouvez aller visiter leur site (www.spana.org)

Vous pouvez également faire un don pour l'association (si vous souhaitez que votre don soit pour Spana Mali, il suffit de le préciser), car c'est ce qui leur permet de faire tout ce qu'ils font.